Source : lesoleil.sn

Le gouverneur de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao), Philippe-Henri Dacouy-Tabley, procède aujourd’hui, au siège de la banque, au lancement officiel de la campagne de communication sur la promotion de la bancarisation et de l’utilisation des moyens de paiement scripturaux dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (Uemoa). L’objectif de cette campagne, c’est de contribuer à porter le taux de bancarisation au cours des cinq prochaines années à 20 %, contre actuellement un taux qui se situe entre 3 et 8 % selon les pays de l’Uemoa. La campagne, qui comprend des actions médiatiques et de terrain dans l’ensemble des huit Etats membres de l’Uemoa, s’adresse au grand public en général et à certaines catégories socioprofessionnelles spécifiques qui constituent des cibles relais. La Bceao veut faire connaître les nouveaux systèmes de paiement qu’elle a mis en place dans la zone Uemoa et qui respectent les standards modernes et internationaux, ajoute le communiqué. D’abord, il y a le Système interbancaire de compensation automatisé dans l’Uemoa (Sica-Uemoa) dédié à la télécompensation des moyens de paiement de masse (chèques, effets de commerces, virements inférieurs à 50.000 francs). Il y a aussi le Système de transfert automatisé et de règlement dans l’Uemoa (Star-Uemoa) pour le règlement brut, en temps réel des transactions de gros montants ou jugées d’importance systémique.

La Bceao compte axer sa campagne de communication sur les thèmes principaux de la promotion de l’utilisation des moyens de paiement scripturaux, de la bancarisation et l’accès aux services de paiement. Elle insistera aussi sur l’information sur le fonctionnement et les opportunités offertes par les nouveaux systèmes de paiement et l’incitation à leur utilisation, la promotion de nouveau cadre juridique des systèmes de paiement, la promotion de la monétique interbancaire dans l’espace Uemoa, l’information sur la Centrale des incidents de paiement (Cip).

Malick CISS