logo_uemoaA l'image du niveau de développement économique, le secteur bancaire ne présente pas un visage identique dans les différents pays de l'UEMOA. Il s'inscrit dans l'ensemble dans une dynamique de croissance qui se traduit par une augmentation plus ou moins soutenue du réseau d'agences bancaires et de la clientèle desservie. 

  Part2009Mais cette croissance n'est pas homogène et dans certains pays, elle est plus perceptible que d'autres. Cela tient évidemment au pouvoir économique qui donne de fait une capacité d'action plus importante aux banques de ces pays.

Il s'agit essentiellement de la Côte d'Ivoire qui, en dépit de la crise socio-politique qu'elle traverse demeure la locomotive économique de l'Union, et du Sénégal. Mais que pèse réellement chaque pays dans le secteur bancaire sous-régional ?

Pour essayer de répondre à cette préoccupation, nous nous appuierons sur les statistiques de l'organe de régularisation des activités bancaires au sein de l'UEMOA. Ces données montrent que la Côte d'Ivoire et le Sénégal représentent à eux deux plus de la moitié de l'ensemble des actifs bancaires de l'Union.

A fin décembre 2009, la Côte d'Ivoire disposait de 27,3% de part de marché contre 28,10% en 2008. Quant au Sénégal, il pesait 23,20% contre 24% en 2008. Cette régression des parts de marchés des deux poids lourds de l'Union s'est faite au profit principalement du Mali qui a gagné 1,1% s'établissant à 13,8% en 2009. 

Part2005_2009Le Bénin et le Niger ont accru leurs parts de 0,2% passant respectivement de 12,60 à 12,80% et de 4,40 à 4,60% entre 2008 et 2009. Le Burkina et le Togo s'inscrivent également dans cette tendance haussière avec un accroissement de 0,1% de leurs parts de marché. La part de la Guinée-Bissau est restée stable à 0,7%. 

Au regard de ces statistiques de 2009, nous pouvons classer les pays par ordre d'importance comme suit: la Côte d'Ivoire, le Sénégal, le Mali, le Bénin, le Burkina, le Togo, le Niger et la Guinée-Bissau. Ce classement est du reste confirmé par la moyenne des parts entre 2005 et 2009.