drapeauRDCradiookapi -    Les enseignants du primaire et secondaire touchent depuis quelques jours leur salaire à la banque. Une grande première dans ce pays où tous les fonctionnaires perçoivent leurs salaires aux caisses de leurs postes d’attache. Un système qui générait beaucoup de problèmes de détournement et d’amputation de salaire. La paie par voie bancaire concerne environ 20 000 personnes à Kinshasa. En provinces, environ 20 000 autres enseignants sont ciblés pour cette opération qui commencera en décembre 2012. Le paiement par voie bancaire concerne au total 1,5 million de fonctionnaires pour l’ensemble de la RDC. 

Le président du comité d’exécution de cette opération, Jean Louis Kayembe, explique que la paie par voie bancaire des agents et fonctionnaires congolais se fait progressivement:

«Nous avons commencé par des administrations qui avaient des effectifs moins élevés, notamment les membres des cabinets politiques [personnels des cabinets présidentiel, ministériels, de bureaux du Parlement…] C’était autour de deux mille personnes. Nous sommes passés aux cadres administratifs [environ vingt mille] 

Ces effectifs pouvaient être gérés sans beaucoup de problème, a-t-il indiqué, ajoutant que le personnel du ministère de l’Enseignement primaire secondaire et professionnel (EPSP) constitue un gros morceau, avec quarante deux mille enseignants.

«Nous devrions prendre du temps pour préparer cette opération; parce que dans l’ancien système, les salaires des enseignants étaient amputés. Ce sont des problèmes qu’on ne va plus connaître avec le nouveau système», a assuré Jean Louis Kayembe.

Ce nouveau système va permettre au Gouvernement d’avoir un fichier du nombre réel d’agents de l’Etat et d’écarter les fictifs, avait a estimé, mardi 17 juillet, le vice-premier ministre en charge du Budget, Daniel Mukoko Samba, au cours de la réunion hebdomadaire de la situation économique et financière de la RDC, regroupant les ministères des Finances, du Budget et la Banque centrale du Congo (BCC).

Depuis une année, environ 90 % des fonctionnaires de Kinshasa bénéficient déjà de la paie par voie bancaire. Pour l’ensemble du pays, il reste encore 80 % des fonctionnaires à intégrer dans le système d’ici décembre prochain.