drapeau_benin

Quotidien le matin - A l’instar de leurs camarades de l’université d’Abomey-Calavi, les étudiants boursiers et secourus  de   l’université  de Parakou  sont désormais en pleins pieds dans le système de bancarisation de leurs allocations universitaires. Le directeur du Centre des œuvres universitaire et sociale de ladite université, M. Armand Natta, a procédé le vendredi dernier, au lancement officiel  de la mise en pratique de cette réforme.   Au total 317 étudiants  ont été servis au cours dudit lancement.

Ils sont au total trois cent dix-sept (317) étudiants  à donner  le top   de cette réforme sur le campus  de la cité des Kobourou.  Le D.Cous, rappelant  les avantages de cette nouvelle  réforme,  a fait remarquer que les étudiants, par ce partenariat avec Ecobank, bénéficient gratuitement d’un compte  courant avec une carte Azur.  Ce qui leur permettra de faire leurs opérations de retrait et toutes autres y afférant. Selon M. Armand Natta, la bancarisation des allocations universitaires permet au monde estudiantin concerné   de simplifier et de rationaliser la gestion de leurs  allocations et de  favoriser l’allègement des traitements».  A l’en croire, ceux- ci  devront donc, à la fin de chaque mois aller à la banque percevoir leur dû.  Par ailleurs, il est à préciser pour cette première vague,  les agents d’Ecobank-Bénin de Parakou ont effectué le déplacement sur  le campus aux fins de servir la couche estudiantine.

Leonel EBO